Catalogue American Dream

La Brigue, France — 24/08/2012

Un mystérieux mail est arrivé dans la messagerie de l'association 1,2,3CAT... Sur la trace de Vito…

De : Tony MACARONI <tony.macar@gmail.com>
Envoyé : samedi 25 août 2012 10:08
À : 1,2,3 CAT <contact.123cat@gmail.com>
Objet : Sur les traces de Vito…

Hi everybody !
I’m sorry I can’t be with you today, as I know it’s the D day… The day you’ll discover the treasure! Mais peut être y en a-t-il parmi vous qui ne comprennent pas bien l’américain… Je vais donc essayer de poursuivre en français.

Tout d’abord, laissez moi me présenter : Tony Macaroni, New Yorkais d’origine italienne. Mon arrière-grand-père, Vito Macaroni, était un italien de pure souche. Issu d’une famille de modeste condition, il a émigré aux Etats-Unis au tout début du siècle dernier, afin de poursuivre le rêve américain… American Dream, ça vous parle ?

Doué en affaires, il s’est très rapidement bâti une petite fortune, qui lui a permis de devenir, un peu avant les années 20, un des hommes les plus puissants de New-York. C’est à cette époque qu’il a épousé mon arrière grand-mère, Lutecia, et qu’ils ont eu ensemble Vittorio, mon grand-père. Deux ans après la naissance de Vittorio, son père disparaissait dans d’obscures circonstances, emportant avec lui l’intégralité de sa fortune.

Vito s’est embarqué sur un ferry direction l’Italie, le 25 août 1922, pour « business reasons ».
Il n’a jamais remis le pied sur le continent américain depuis lors… et sa disparition reste une énigme totale.
Quelques mois après son départ, toutefois, mon arrière-grand-mère a reçu un mystérieux coffre, accompagné d’une lettre.
Mais mon arrière grand-mère n’a jamais reçue de seconde lettre… et a sombré dans la misère !

Aussi, ce coffre, transmis de génération en génération, est devenu comme une trace éculée d’une chimérique fortune passée… renferme t-il réellement une quelconque fortune ? J’en doute…

Toujours est-il qu’il y a quelques semaines, j’ai reçu un appel de la mairie de La Brigue, m’informant qu’on venait de retrouver, suite à des travaux, une lettre adressée à Lutecia Macaroni, à New York. Comment ont-il pu me retrouver, moi, l’arrière petit fils ? j’avoue que c’est un mystère… Mais les français sont tellement imprévisibles. En tout cas, j’ai soudain réalisé l’erreur de mon grand-père, Vittorio, qui a recherché, en vain, dans les années 50, les traces de Vito en Italie : La Brigue avait alors déjà été rattachée à la France, la soustrayant à toutes les recherches minutieuses qu’on aurait pu faire !

J’ai essayé de mon côté de relancer les recherches avec ces nouvelles informations… mais je n’ai que peu de temps libre, et j’avoue être un piètre chercheur… Aussi ai-je décidé de vous confier cette tache… le « trésor » (ou ce qu’il en reste) est à vous, si vous réussissez à ouvrir le coffre ; tout ce qui m’importe, c’est de comprendre l’histoire, et j’espère bien que vous me la raconterez…

Alors bonne chance à tous !
Tony Macaroni

IMG_0760
IMG_0759
IMG_0757
IMG_0754
IMG_0748
IMG_0739
IMG_0738
IMG_0733
IMG_0732
IMG_0730
IMG_0727
IMG_0726